Edilingua


banner edilingua

Corsi d’arte a Firenze/Art Courses in Florence

Archivi

Center for Italian Studies


banner italian studies

L’Apéro en Italie

ApéroL’apéro, en général alcoolisé, est servi avant le repas pour ouvrir l’appétit. Ses origines sont très anciennes: en effet le mot «apéritif » vient du latin «aperire », c’est-à-dire « ouvrir » et même au Moyen Âge on buvait, au début du repas, une boisson à base de vin et de plantes aromatiques ou de vin et d’épices.
Au début, l’apéritif était une boisson à base de plantes connues pour leurs vertus “apéritives” («ce qui ouvre les pores, les canaux, les vaisseaux »), comme l’anis, mais ensuite il devint un usage si repandu et quotidien que même des vins légers, des boissons sans alcool, des cocktails et des mistelles pouvaient être considérés des apéros.
Les “assiettes” les plus classiques avec lesquelles on sirote l’apéritif sont bien sûr les pistaches, les chips ou bien les cacahuètes, mais on le boit aussi avec des tartes, des fruits, des tapas ou avec du fromage et de la pasta. De nos jours l’apéritif est devenu synonime d’un repas léger, un moment de convivialité, ou aussi un rendez-vous où on discute et on s’amuse.
Même en Italie la cerémonie de l’apéritif s’est repandue assez vite dès qu’il est née à Milan au debut du XX siècle. Alors pour les bourgeois il était normal de se retrouver avant le déjeuner ou le dîner dans la Galleria Vittorio Emanuele II, à côté de Piazza Duomo. C’est là qu’on servait les meilleurs cocktails avec des chips et des olives: cet usage continua jusqu’aux années Soixante-dix quand on introduit une nouvelle mode qui s’appelait « happy hour » et qui venait des Etats Units.
Apertif 1 Mais le grand tournant dans l’histoire de l’apéritif italien eut lieu dans les années quatre-vingt grâce à l’ouverture du Cap St. Martin à Milan, où l’apéritif était servi avec de la pizza, des tartes, des legumes et bien d’autre délices: ce fut un succès véritable. Pendant ces années à Milan on ouvrait même Le Tropico Latino, un night-club, où l’on appréciait l’apéritif avec des repas chauds. Le style de vie des ces années à Milan fut bien résumé par le slogan « Milano da Bere » (Milan à boir) qui appartenait à la publicité d’une liqueur, le Ramazzotti. Cela signifiait que Milan était devenue une ville riche où l’on travaillait dur, mais où l’on s’amusait aussi.
Maintenant l’apéro est servi dans la plupart des cafés, voire à la campagne. On peut le goûter avec beaucoup de friandises ou des produits typiques de la région. Si vous visitez Florence, essayez par example un Negroni avec de la “bruschetta” (du pain toscan grillé avec dessus de l’huile d’olive, de tomates, de l’ail et du basilic).

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>